La chaussette de bain

Publié le par Hesiem

Tiens aujourd'hui j'suis retourné à la piscine... oui la même ou j'avais contracté mon horrible Xiangang Jiao. Maintenant qu'il est la bien installé sous mon pied, il faut bien que je l'entretienne. Donc cet après-midi, et une fois que Seb eu finit son bol de riz de la veille, nous nous sommes dirigés tout droit à la piscine du Stade des Travailleurs. Moi sur mon scooter, Seb sur son vélo de femme... moi qui tracte Seb qui dépasse les 40 km/h pour la première fois depuis qu'il est à Pékin, ce qui l'oblige à effectuer quelques prouesses techniques pour éviter les autres vélos qui eux roulent à vitesse normale.


Finalement on arrive entier devant la porte de la piscine. Je cherche une place sur le parking à vélo et je me rends bien compte que toutes les places sont déjà prises. C'est la que le proprio de second parking (le non-officiel) m'invite à garer mon engin sur le un bout de terrain coincé entre la route et le buisson. Mais voilà qu'une fois garé cet énergumène m'agresse et me demande de payer immédiatement les 2 Yuan du parking. De deux choses l'une : J'aime pas payer d'avance le parking, et puis deux Yuan c'est un peu excessif. Avant même que j'ai pu exprimer verbalement mon étonnement, le gaziers renchéris la mise (il a du se dire que 2 Yuan c'est pas assez pour un laowai... même un laowai fauché). S'en suit un échange classique de propos insultants :


Moi:
C'est quoi cette blague ? C'est 1 kuai le parking à vélo !


Lui (d'insister lourdement):
Payes les 3 Yuan qu'il me dit en postillonnant (heureusement je me tiens à distance raisonnable).


Moi:
J'suis déjà venu ici et j'ai jamais payé plus de 1 kuai pour le parking à vélo. J'te 1 kuai et si t'es pas content tu peux aller te faire…


Lui:
Tu payes pas tu dégages ! Dégages, dégages, dégages, dégages, Dégageeeeeeees !!!!


Là comme je vois qu'il pète les plombs et qu'il est déjà tout rouge, j'lui sort un cinglant "ni you mao bing !" (t'es taré toi !). Le plus inquiétant c'est qu'il me répond qu'en effet il est taré… mais ca ne m'a pas déconcerté un poil et pour enfoncer le clou j'lui ai bien fait comprendre que ca se voyait sur sa gueule qu'il est tare à 99% (1% d'intelligence qui lui a donner l'idée d'arnaquer un laowai). Finalement et vu qu'il perdait la face devant les gens qui s'attroupaient pour assister au spectacle il s'est éloigné en grommelant dans sa barbe. Pffff... J'aurai pu le poignarder dans le dos en lui balançant un "shabi - 傻B" ou bien un "qu si -
去死" qui aurai bien fait se marrer Seb, mais j'estimais que c'était suffisant ainsi. Pour éviter de traîtres représailles, j'ai quand même bougé mon scooter sur le parking officiel ou une place à 1 Yuan venait de se libérer.


Direction le guichet ou un chinois en culotte courte nous attrape par le coude et nous explique qu'avec sa carte on peut esquiver le ticket d'entrée moyennant une rémunération de 10 yuan par personne. Le ticket de caisse étant vendu 12 Yuan on a vite fait de calculer l'économie potentielle: 2 Yuan par personne. On accepte donc le deal et le type nous escorte, carte en main vers l'entrée de la piscine. Mais là on se fait refuser l'entrée au prétexte qu'il faut qu'on aille passer notre examen médical... La je me dis que ca frôle l'arnaque car même avec l'état de santé d'un octogénaire, je ne vois aucun danger à barboter dans 90 cm de profondeur. Quoi qu'il en soit, nous nous acquittons des 5 Yuan nécessaires pour la visite médicale, visite médicale qui se résume à une prise de tension bâclée ce qui me conforte dans l'idée que le coup de la visite médicale c'est juste une feinte pour augmenter artificiellement le coût du ticket d'entrée.


Ca y est, nous pouvons finalement passer la barrière... mais au lieu de se diriger vers la pataugeoire, on vire à gauche direction le bassin ou les athlètes font des longueurs. Mais là encore une fois nous sommes encore stoppés net dans notre élan. Une fois de plus on nous demande de l'argent pour rentrer. Bon ok, c'est presque rien (7 Yuan) mais ca commence à soûler car c'est pire que les mendiants professionnels de la rue Sanlitun. On nous emmène passer le test, car pour nager dans ce bassin il faut passer un test: Savoir nager un 200m. On passe le test avec succès sous les hourras des spectateurs mais comme on a pas de photos on nous demande de repasser la prochaine fois pour faire notre carte. Franchement compliqué tout ca !!!


En fin de compte on se rabat sur le bord de la pataugeoire on l'on pose nos serviettes, et là... qu'est-ce que je vois ? La chaussette de bain ! Alors j'me dis que si la dernière fois j'avais moi aussi porté mes chaussettes de bain, mon pied droit n'aurai peut-être pas chopé de truc cradingue. Je suis certain que le model couleur sable pourrai avoir un réel succès sur les plages de la cote d'azur.


Publié dans Spleen

Commenter cet article

Elodie Xu 01/09/2005 14:15

Génial ton article! Par contre ce que tu as sur ton pied, me traumatise un peu... Comment je vais faire moi :'0 Va falloir que je squatte les piscines de l'armée chinoise encore lol.

civetta 28/08/2005 10:24

eh ben dis donc, pas facile, la piscine, en Chine!

Steve 22/08/2005 10:53

jte me +5 vien voir le mien sur : http://lyon75.skyblog.com

Yann 17/08/2005 00:30

Hello, un francais qui arrive sous peu aurai besoin d'un traducteur FRANCAIS > Chinois pour 2 rendez-vous , si tu et ineterresse laisse moi un mail

Merci d'avance
Yann

Didier 16/08/2005 03:12

Vu ce qu'il a choppé sur le pied la combinaison de plongée n'est peut etre pas une idée si absurde que ça .. a creuser