Retour aux sources (Part 1)

Publié le par Hesiem

Profitant de la Golden Week offerte par le gouvernement à tous les travailleurs de Chine (c'est en fait une belle arnaque car en retour on doit travailler deux jours pris sur le week-end ainsi qu'a moi au passage, j'en ai profité pour me ressourcer a Taiwan, la ou je n'avais pas mis les pieds depuis 2 and et demi.

 

Ayant vécu 3 ans à Taibei (1999-2002), aller à Taiwan c'est un peu comme un retour aux sources. J'en avais réellement besoin par rapport aux derniers événements (changement de job, rupture avec QiQi - Cf. Articles Secrétaire à la C... et 放下就是快乐) ayant rythmés le début de l'année 2004. C'était donc avec un réel plaisir que je me préparais à m'envoler pour cette ville que j'adore.

 

Départ de Pékin le 1er Mai. Pour se rendre à Taiwan depuis Pékin, les Chinois/Taiwanais n'ont rien trouvé de mieux que de faire transiter tout les avions par Hongkong (allez savoir pourquoi ?) donc au lieu d'un vol directe qui ne prendrait pas plus de 2h30, il faut compter 3h de Pékin à HK, + 1 à 2 heures d'attente à HK, et 1h30 de HK à Taibei. Donc voilà ma semaine de vacance qui se trouve amputée d'une journée passée dans l'avion et les aéroports (En fait deux avec celle du retour). Et comme je déteste prendre l'avion (de plus en plus j'ai la trouille des que j'entends le moindre craquement ou que nous traversons la moindre zone de turbulence), j'ai franchement pas passé un innoubliable Dimanche du 1er Mai, façon de parler. Manque de chance, à HK on nous fait monter dans un vieux 747 de la compagnie China Airways (Cie Taiwanaise comme son nom ne l'indique pas), et ce qui devait arriver arriva et l'avion avait une panne moteur. Donc une heure d'attente, avec le vieux Taiwanais qui demandait toutes les 3 mn aux hôtesses pourquoi on ne pouvait décoller, alors qu'elles n'en savaient pas plus que nous... comme toujours dans ce genre d'aventures. Dans l'attente, et alors qu'on avait pas encore bougé d'un cm, je commence à rallumer mon portable pour prévenir la personne qui m'attend à Taipei de mon éventuel retard, et voilà que le gaziers assis à coté de moi commence à m'agresser verbalement car on sait jamais j'aurai pu créer un crash... J'ai essayé de lui expliquer gentiment qu'on a pas encore bougé et qu'au vu des problèmes que connaît l'avion, on est loin de décoller. Rien n'y fait, c'est un coriace donc après avoir balancé un sms, je coupe quand même mon portable ce qui semble apaiser mon voisin (il était temps). Apres 1h d'attente et un problème à l'allumage, on fini par prendre la direction de la piste de décollage, et la je suis vraiment dans un sale état car je me dis que cet avion n'est pas très neuf et qu'en plus il vient d'être victime d'une panne (d'ou la longue attente) ce qui me fait penser à l'explosion en plein vol (Taipei - HK) d'un autre 747 (une vielle épave la aussi) de la compagnie China Airlines. Cette compagnie détient le record du monde de crash et c'est pas bon du tout d'avoir ce genre de pensées morbides au moment de décoller. Malgré les secousses, les craquements, etc., on a fini par atterrir à Taibei. Ouf de soulagement!

 

Back to where I belong !

 

 

 

Publié dans Taiwan

Commenter cet article

Alexia 12/05/2005 08:03

ah ouiiiiiiiiiiiii c'est fameuse image ou l'avion se crash en mer !!!!!! Je l'adore, elle me fou la trouille !. Figure toi que mardi, j'ai vu la VRAIE VIDEO d'un avion qui tente un amerissage. Evidement il a pas reussi et s'est vautre et a tue la moitie des passagers. Tout ca pour dire que leur spectacle avant le decollage sur les gilets de sauvetages, ca sert a rien car un airbus ne peut pas atterir en mer. C'est tout con. (c'est nat geo qui me l a dit...)

Moi qui etait (avant mardi) rassuree de voir la mer proche avant l atterissage. Je me disais tjrs "bon si on rejoint pas la piste, on atterit sur l'eau, tout va bien ! respiiiiire..." Ben maintenant je vais me dire "OH PUTAIN V'LA QU'ON EST DESSUS DE L'EAU, MERDE !"

Hesiem 11/05/2005 09:17

C'est marrant, mais j'ai vu cette émission lors de mon passage à Taiwan, et ca n'a pas arrangé mon cas. Voir à la TV un avion se crasher en pleine mer, ce n'est pas rassurant quand on doit soi-même prendre l'avion.

Il y a un mois, je prenais l'avion entre Shanghai et Pékin. Une magnifique tempête de sable nous a accueilli au moment de l'atterrissage: L'avion se balançait tel un sac plastique pris dans une bourrasque (j'exagère peut être un peu)… Ma collègue était encore plus pétrifié que moi ce qui, paradoxalement, ma fait un peu oublier ma propre peur de voir l'avion s'aplatir lamentablement sur les habitations qui précédant la piste d'atterrissage.

Alexia 11/05/2005 08:05

c'est marrant que tu parles de l aviation car je voulais justement en parler !. On a les meme sensations mon cher... JE prends trop souvent l'avion mais j'ai peur, surtout sur les compagnies TAiwanaises et chinoises...J'ai peur mais en meme je suis completement fascinee (passionnee?) par l'aviation. Je reverais de comprendre comme ca marche et de passer qq heures dans le cokpit a les regarder.

Le mardi sur National Geographique il y a cette emission qui s appelle AIR CRASH INVESTIGATION, franchement je pensais qu en regardant ce show, j 'allais mieux comprendre et etre rassuree. Mais en fait c'est tout le contraire. J'ai realise chaque mardi que tous les crashs sont dus a des erreurs humaines et ca tient a rien finalement ! Ahhhhhhhhh au secours...

bises

Nacer 10/05/2005 22:49

Et bien te revoila, bon j'attend la suite avec impatience.