Clochard attitude

Publié le par Hesiem

Traduction d’un article posté sur Talk Talk China et qui relate le briefing organisé par une des nombreuses troupes de mendiants dans une rue de Sanlitun, un quartier où se trouve de nombreux bars et restaurants à Pékin en Chine, avec une concentration importante d’étrangers. Pour info, ces « mendiants » sont loin d’être des mendiants classiques, mais réellement une bande organisée avec un grand patron, des chefs d’équipes, et des p’tites mains qui vont quémander auprès des laowai.

La « clochard attitude » ~~~

Le week-end dernier, je passais un peu plus tôt qu'habitude dans Sanlitun et par le plus grand des hasards je suis tombé sur le débriefing de dernière minute de la troupe de mendiants de Sanlitun.

S’il existe encore des personnes qui doutent que ces types sont des professionnels très bien organisés, ces doutes ne vont pas tenir longtemps après la lecture de ce récit. Voici en effet la traduction du speech effectué par le chef de la bande des mendiants de Sanlitun avant que débute une soirée de travail :

« Bonsoir à tout le monde et content de vous retrouver une nouvelle fois. Bon ! Comme vous le voyez, c’est à nouveau le week-end. Mais attention, il s’agit d’un week-end un peu particulier, mais ça je vous en parlerai plus tard.

Commençons donc par l’appel : Lao Li ?… Li Er ?… Li San ?… Li Fu ?… Xiao Li ? – Il est où Xiao Li? - Franchement ce gamin…  Hooo attendez, le voilà qui arrive ! Xiao Li mais d’où est-ce que tu viens ? Quoi ? Ton taxi est resté coincé dans la circulation ? Regardez moi ça ! Combien de fois je vous ai dit de remonter par la partie Nord de Dongzhimenwai et d’éviter de passer par Gontibeilu où le trafic est toujours terrible !

Passons maintenant à la revue des uniformes. Vestes bleues molletonnées… pas mal ! Li San, la tienne est trop propre. Rajoutes un peu de terre par-dessus, ça fera illusion. Ok, les bols en ferraille sont bien là ? Et les cannes en bois ? Est-ce que vous avez tous votre canne ? Biennnn.

Bon, très bien ! Avant de commencer, nous allons faire une dernière répétition en anglais. Allez, répétez après moi : « hhhhello, hhhhello, hhhhello », très bien ! Maintenant passons au suivant : « money, money, money » très bien, j’ai presque l’impression qu’on chante à l’unisson. Mais bien entendu vous êtes les bienvenus pour lancer aussi quelques « xie xie » de-ci de-la ou bien quoique ce soit d’autre qui vous passe par l’esprit, spécialement s’ils ont l’air de parler quelques mots de chinois… N’oubliez pas que beaucoup d’étrangers sont moins benêts qu’ils n’en ont l’air.

Comme je vous l’ai annoncé au début, il s’agit d’un week-end très spécial car c’est le week-end de Noël. Pour les étrangers, Noël rime avec générosité et c’est un peu comme pendant Thanksgiving il y a quelques semaines. Et vous verrez que les dons sont généralement plus importants que d’habitudes avec une tendance haussière qui devrait s’étendre jusqu'à la semaine prochaine et éventuellement se prolonger jusqu’au nouvel an Chinois.

Ainsi, pour capitaliser sur l’événement, j’ai pensé ajouter quelques nouvelles cordes à notre arc. Alors allez y essayez de reprendre en cœur avec moi : « Merry Christmas »… allez, allez un effort ! Croyez moi sur parole, avec ça vous allez les laisser tout le monde sur le cul. Comment ça trop dur? Bahhh, ne vous en faites pas, vous avez encore une semaine pour vous y préparer. Pour le moment tenez-vous en au traditionnel « Hello, money ».

Allez hop tout le monde au boulot !

Hesiem, Beijing (Chine)

Publié dans Traductions

Commenter cet article

christophespb 12/01/2006 15:46

Mendiant, c est un metier + serieu qu il ne parait...!

Jacqueline 05/01/2006 13:12

Moi aussi, on m'a dit de ne jamais donner de monnaie à ces mendiants. Mais je n'ai pu m'empêcher, une fois et je pense que ca sera la dernière fois que je me ferais "avoir" : un innocent enfant agé d'à peine 5 ans pleuré pratiquement devant moi... =( alors moi, je voulais qu'il retrouve le sourire alors je lui donne gentillement un billet de dix yuan...HALTE! NE JAMAIS LE FAIRE!! Une ruée d'autres enfants s'abattaient sur moi, je ne sais pas d'où est ce qu'ils venaient mais ils étaient là, bras en l'air, me suppliant de leur donner quelques sous .... :s!!

Aixue 29/12/2005 05:57

En complément du commentaire de Laowai (?!), mon mari me dit qu'ils gagnent parfois plus de 10.000 Y par mois de cette façon ! Je vais m'acheter des haillons pour faire complément de salaire, moi !

Laowai 25/12/2005 03:36

ahhh les mendiants en Chine...que de souvenirs !A vrai dire ça ne m'étonne pas trop. Plusieurs pékinois m'ont dit de ne jamais donner aux mendiants, certains faisant carrément fortune par ce biais...uhmmm ils exagèrent surement un peu j'imagine.

Nacer 22/12/2005 21:49

Quoi que différents mais dans le même esprit, les Africains qui vendent tte sortes de bricoles made in  china, appartiennent pour la majorité à une communauté religieuse a qui il reverse une grosse partie de leur revenu.
PS : j'ai bien aimé le commentaire de gaybu  ;-)